Le Cambodge et le TDM vus par Emilie, Lilly & Charlotte

J’emprunte le blog de Fred (& Julien !),à  défaut de lui emprunter sa vie:-)

Emilie :

Au Cambodge,j’ai découvert un pays à la fois meurtri et rempli de mille richesses.

Je garderai des Cambodgiens le sourire et la bonne humeur, des images d’enfants souriants sur des vélos plus grands qu’eux, de petites filles trop sages, de victimes des mines,je garderai l’accueil chaleureux mais le visage triste de celui qui nous a accueillis dans sa maison.

Le Cambodge, terre de contraste, la joie et le poids de la vie, l’histoire ancienne avec la grandeur des temples d’Angkor qui s’entremêle avec celle terrible plus récente.

De ce voyage,je garderai à titre personnel quelques moments inoubliables: la magie des temples d’Angkor avec les enfants qui jouent à cache cache dedans, le soleil qui se couche sur le village flottant du lac Tonlé Sap et les étoiles au dessus de ma tête en nageant au milieu du plancton phosphorescent sur l’île de Koh Rong.

De ces vacances, je garderai surtout le bonheur d’avoir partagé ce voyage avec ceux que j’aime, d’avoir vécu tout ça à travers les yeux de mes filles, d’avoir passé du temps « en famille » comme le dit Charlotte, quelques moments en amoureux avec mon mari, d’avoir retrouvé mon frère et ma belle soeur après 6 mois, et le bonheur d’avoir passé 15 jours avec mes neveux et nièces d’amour qui sont merveilleux.

Six mois seulement et ils ont tellement changé. Physiquement déjà, ils ont poussé,c’est impressionnant et ces six mois autour du monde les ont fait évoluer.

Ils sont toujours motivés, intéressés par tout, toujours partants pour tout et heureux. C’est un vrai bonheur d’être en leur compagnie.

Joséphine est devenue une jeune fille, une vraie beauté,elle est extraordinaire. J’ai d’abord été frappée le premier jour par son sens de l’orientation, un GPS ambulant, doublée d’un guide qui mène la visite le guide du routard à la main.

Avide et intéressée par tout, elle était partante pour venir avec moi voir le lever du soleil sur les temples d’Angkor (bon on s’est dégonflée toutes les deux)

J’ai découvert chez elle un nouveau trait de caractère qui en fait la digne nièce de sa marraine, qui est son appétit et son appétence pour la nourriture. C’est à dire qu’elle ne pense à peu près qu’à manger :« 11h, c’est chouette parce que c’est bientôt midi, et bientôt l’heure de manger »

J’ai fait son bonheur avec des Kinders, mais elle trouve son bonheur dans toutes les découvertes culinaires que lui propose ce tour du monde. Sa curiosité et son ouverture d’esprit s’expriment même dans ce domaine.

Et elle a super bien progressé en anglais. Quand j’ai dit « Excuse me, my husband is locked in the barthroom »,elle a dit « quoi julien est enfermé dans la salle de bain » et elle n’a pas peur de parler en anglais pour passer la commande ou autre renseignement, ou pour jouer autour du feu de bois avec des routards de tous les pays.

Céleste est quant à elle un vrai rayon de soleil. Elle est merveilleuse.Elle est belle et resplendissante. Elle rayonne. C’est un bijou de petite fille, non de grande fille puisque bientôt elle aura 10 ans, déjà. Toujours le sourire aux lèvres, une blague à faire,l’envie de faire plaisir à tout le monde, de ne contrarier personne, une grande et  belle sensibilité.

Un bon sens de l’orientation également, je l’ai suivi plusieurs fois alors que j’étais complètement perdue et je lui faisais une confiance aveugle pour me guider (notamment quand je les avais emmenés à l’endroit dont l’on venait sans m’en rendre compte). J’ai remarqué chez elle une mémoire hors du commun et un grand sens de l’observation.

Et j’ai découvert sur les vidéos qu’elle réalise son humour, son imagination et ses talents d’actrice.

Elle est extrêmement spirituelle.

Bref, passer du temps avec Céleste est un vrai régal…

Et mon Robinson est devenu un grand garçon! En taille et en comportement. Il est beau, il est sage, il est drôle.

Ce qui m’a frappé le plus, c’est à quel point il est calme et sage.Il peut passer une heure sans rien dire (lorsque l’on est dans les transports par exemple). Même quand il n’est pas content, il râle même en silence je trouve.

Il est tellement calme que l’on pourrait croire qu’il s’ennuie mais non il y a plein de choses qui tournent dans sa tête et puis tout à coup il s’illumine et raconte quelque chose de drôle (bon il s’illumine surtout quand sa tata lui raconte la blague des steaks hachés qui s’étaient cachés)

Il est très joyeux et comme ses soeurs, curieux de tout, toujours partant et reconnaissant des plaisirs non prévus.

Il a supporté ses cousines, Lilly qui a  un  peu cassé la dynamique existante, et Charlotte qui voulait être à coté de lui tout le temps, dans le tuk tuk ou à table.

Donc bref, tous les trois sont merveilleux et j’étais plus qu’heureuse du temps passé avec eux. Ils me manquent encore plus maintenant.

Plusieurs fois dans la journée, Charlotte dit « je suis triste, je voudrais voir les cousins cousines »

Il a été difficile de les voir continuer le voyage sans nous. Difficile de les quitter et puis difficile de ne pas avoir envie de continuer le tour du monde avec eux. Quand on est sur place,ça devient réel et on y prend goût, dur dur de ne pas enchainer. Surtout que l’on prenait nos marques, on aurait pu,dans quelques semaines, passer du statut de bons touristes que nous étions à celui de tour du mondiste. Mais bon le tour du monde ça se mérite et on s’est rendu compte des coulisses qui ne sont pas si simples que ça. On a vu l’envers du décor, de l’organisation, et je leur tire mon chapeau! J’admire profondément Julien et Fred pour cette aventure qu’ils réalisent.

Alors nous voilà de retour à la maison mais comme dit Charlotte « c’était trop bien le tour du monde »

Charlotte : 

c’était bien, j’ai vu les cousins cousines, j’ai aimé nager dans la piscine, et dans la mer, quand ça brillait dans la mer, et aussi les grands temples et les petits temples, on a fait des photos, dans ma fenêtre, j’ai dit coucou à jo, j’ai aimé le carosse qui s’appelle tuktuk ,j’ai aimé la maison et j’ai aimé les gens, je rigolais quand je disais que je les aimais pas, j’ai aimé la banane, j’ai aimé le Nutella aussi , et la mangue, et la soupe,j’ai aimé jouer

Lilly : 

j’ai aimé quand on est allé voir les temples d’Angkor parce que c’était très joli, et surtout quand on a joué à cache cache, j’ai aimé les tuk-tuk mais pas la route du Cambodge : des bosses, des bosses, des bosses

j’ai aimé la piscine de l’hôtel ,j’ai aimé Roby qui tenait l’hôtel Coconut Beach

j’ai aimé le bus de nuit 

j’ai trouvé le Cambodge très joli mais pollué , 

je n’ai pas aimé le mal de mer en bateau 

les vacances étaient super car j’étais avec mes cousins cousines que je n’avais pas vus depuis longtemps 

NDLR : Gênés par tous ces compliments nous sommes. Nos enfants, si merveilleux qu’ils soient peuvent dans l’envers du décor ne pas l’être hein ! Parfois. Heureusement. Mais merci Mimi ! Et bravo pour cette incursion dans notre TDM, vous avez pris le train en marche, j’espère que ça n’a pas été trop violent 😉  Bisous !

Une réflexion au sujet de « Le Cambodge et le TDM vus par Emilie, Lilly & Charlotte »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s